ESTF
ESTF
SERVICES DE TRADUCTION PROFESSIONNELS
CONTACT
Téléphone:
+33 (0)1 70 06 04 19

Fax:
+33 (0)1 70 24 80 10

E-mail:
ESTF - E-mail
NEWS

DEMANDER UN DEVIS
N'hésitez pas à nous demander un devis de traduction sans aucun engagement de votre part.

Rapide, gratuit et sans aucun engagement


RAPPEL GRATUIT
Vous désirez obtenir des informations complémentaires sur les services d'Euroservices Traductions?

Nous vous appelons gratuitement


Traduction Flamand

Flemish Flag
 

Le terme « flamand » désigne un groupe de dialectes du néerlandais. Au sens strict, il peut s'agir du flamand occidental ou du flamand oriental. Par abus de langage, on utilise parfois le terme « flamand » comme terme générique pour désigner l'ensemble des dialectes néerlandais parlés en Belgique (donc y inclus le brabançon et le limbourgeois), ou même comme synonyme du néerlandais standard, tout comme l'usage populaire du mot « hollandais ».

 

Le flamand est, au sens large et dans le domaine linguistique, un dénominateur de tout dialecte parlé quelque part sur l'ancien territoire du Comté de Flandre. Cela s'étend du sud des Pays-Bas (Zélande) au nord de la France. D'ouest en est, il en existe beaucoup de variétés locales dont la plus répandue est sans doute le flamand occidental, qui serait parlé par plus d'un million de personnes dans l'extrême ouest de la Belgique. Quelques tentatives marginales ont été entreprises pour établir celui-ci en tant que langue « catholique » à part entière sur base de la littérature de Guido Gezelle, mais celles-ci n'ont jamais abouti.

 

Le flamand occidental de France a cependant été codifié dans l'ouvrage de Jean Louis Marteel « Het vlaams dan men oudders klappen ». Il possède une grammaire propre ainsi qu'un dictionnaire : Fagoo, Sansen et Simon édité en 1985.

 

Il n'est pas et n'a jamais été la langue officielle des Flamands en Belgique, rôle réservé au néerlandais dont l'usage et les règles reposent sur une convention (Nederlandse Taalunie) avec les Pays-Bas et le Suriname.

 

Cependant, le mot flamand est resté d'usage relativement courant en Belgique pour désigner (incorrectement) le néerlandais.