ESTF
ESTF
SERVICES DE TRADUCTION PROFESSIONNELS
CONTACT
Téléphone:
+33 (0)1 70 06 04 19

Fax:
+33 (0)1 70 24 80 10

E-mail:
ESTF - E-mail
NEWS

DEMANDER UN DEVIS
N'hésitez pas à nous demander un devis de traduction sans aucun engagement de votre part.

Rapide, gratuit et sans aucun engagement


RAPPEL GRATUIT
Vous désirez obtenir des informations complémentaires sur les services d'Euroservices Traductions?

Nous vous appelons gratuitement


Traduction Islandais

Iceland Flag
 

L’islandais (íslenska) est une langue germanique parlée en Islande, ayant pour racine historique le norrois, qui était pratiqué depuis le Moyen Âge dans les pays scandinaves (Suède, Danemark, Norvège et Islande). L'isolement de l'Islande et son importante tradition écrite ont permis une conservation exceptionnelle de la langue originelle, non seulement dans sa version écrite, mais également dans sa version orale.

 

L'occupation danoise de l'Islande de 1380 à 1918 n'a eu quasiment aucune influence sur l'évolution linguistique de l'islandais, qui resta employé pour le quotidien de la population. Le danois ne fut employé que pour les communications officielles. Il en fut de même lors de l'occupation américaine qui débuta en 1940 et s'amenuisa après les années 1950.

 

Depuis le XVIIIe siècle, les autorités islandaises appliquent une politique volontariste pour préserver la « pureté » de la langue. Suite à cette politique, des écrivains et des terminologues sont chargés de créer de nouveaux vocables afin d'adapter la langue islandaise à l'évolution des usages et aux nouveaux concepts, et ainsi lui éviter le recours à des néologismes empruntés à des langues étrangères, notamment au danois et à l'anglais. D'anciens mots tombés en désuétude sont remis au goût du jour, et des néologismes sont créés à partir des racines de la langue. On peut citer le cas du mot rafmagn, littéralement « pouvoir de l’ambre » signifiant « électricité », ainsi que celui du mot sími, un ancien mot signifiant « câble », aujourd'hui utilisé pour « téléphone » ou encore celui de tölva formé à partir de tala, « chiffre » et völva « magicienne » utilisé pour « ordinateur ». En 1944, l'islandais est inscrit dans la constitution comme langue officielle du pays et, depuis, elle est la seule langue autorisée dans les écrits officiels ou les débats publics.